Home Other Languages Other Languages
Pulsatilla - Esencia de la Materia Medica Homeopatica PDF Print E-mail

ESSENCE DES REMÈDES HOMEOPATHIQUESThe following is a full and exact copy of Pulsatilla contained in ESSENCE DES REMÈDES HOMEOPATHIQUES.

Please note that you are not allowed to copy this page to your website. Check our copying policy for details.

 

PULSATILLA

L'humeur changeante et la malléabilité font de Pulsatilla un remède essentiellement féminin, disons dans 75 % des cas. Soumission ; absence de résistance à la provocation. L'interrogatoire pourra s'avérer difficile car elle vous donnera l'impression de glisser entre les doigts. (Il faut toujours être vigilant, pour ne pas induire les réponses d'une patiente Pulsatilla ; sa tendance sera de se modeler sur tout ce que vous lui présenterez avec force.) De sensibilité vive mais impulsive, elle n'a pas un sens très développé de sa propre identité et aura tendance à se couler spontanément dans le désir de l'autre. PHOSPHORUS voit comment les autres le perçoivent et en fait immédiatement usage. Suggestible, et concentré sur « qui » il est, à cause de cette suggestibilité. Pulsatilla, elle, est malléable, changeante, mais sans complexité fondamentale. On pourrait dire qu'elle est comme une rivière, façonnée par son environnement, alors que l'on peut comparer Phosphorus à un nuage, certes changeant, mais aussi capable de se répandre dans toutes les directions. Phosphorus a une grande imagination, il se laisse facilement abuser. Un autre remède possédant aussi une forte imagination, c'est SULFUR ; imagination pleine de complexité. Pulsatilla ne parvient pas à avoir une idée claire de qui elle est, pour la simple raison qu'elle est changeante. Si vous lui dites qu'elle est de telle façon, elle ne cherchera pas à savoir si cela est vrai, elle cherchera simplement à s'y conformer. Sulfur, à l'inverse, n'est pas changeant. Fier de lui en toute chose, il reste toujours semblable à lui-même.

This is a 10 minute-long video where Prof George Vithoulkas talks about Pulsatilla during one of his homeopathy courses at Alonissos. In addition, Prof Vithoulkas compares elements of Pulsatilla to the materia medica of other homeopathic remedies, like Natrum Muriaticum, and makes some comments about the "doctrine of signatures" dogma.

You can find more videos by prof G. Vithoulkas on our Homeopathy Video Courses page.

Les pensées de Pulsatilla sont des pensées douces, floues, à la limite de l'informel, elles changent et se transforment. L'émotion est à fleur de peau ; il suffit que quelqu'un l'aborde dans une disposition joyeuse pour qu'elle s'y sente entraînée. Même variabilité au niveau physique — aucune constante —, les symptômes sont erratiques, les règles varient, les éliminations varient... C'est un personnage féminin, voluptueux aux lèvres pulpeuses. Le système circulatoire est aisément déficient et facilement excité. Rougit facilement. La lenteur de ses gestes est caractéristique, elle préfère se mouvoir tranquillement, pour échapper à l'indolence, mais l'exercice peut l'exciter et déclencher ses svmptômes. FERRUM est facilement surexcité et en ebullition, tout comme Pulsatilla, mais il est fatigué et anémique. Il est sensible au bruit, à un simple froissement de papier. Il n'est pas excitable. Pulsatilla est aggravée par la chaleur. Elle peut être aggravée par le froid dans les états aigus. Elle dépérit dans une pièce chaude ; est aggravée par le soleil. Elle peut s'exposer au soleil si elle a la possibilité de se promener ou de se baigner fréquemment pour se rafraîchir. Pulsatilla a une chaleur qui « Pétouffe », tandis que PHOSPHORUS peut avoir une chaleur qui « le brûle ». Aggravation par les boissons chaudes (comme Phosphorus). Aime manger froid ; n'a pas soif. Pieds brûlants, obligée de les découvrir. Ne peut supporter le sauna (LACHESIS, APIS). Claustrophobie, éprouve la sensation qu'elle va suffoquer. Améliorée dans l'eau fraîche, au bord de la mer, etc. Intolérance aux graisses et à toute nourriture échauffante. Aggravée par l'alcool qui facilement l'excite. Aversion du porc et des graisses. Désir ou aversion pour le beurre. Aggravée par tous les changements (NATRUM MUR. est aggravé dans une pièce fermée). Aggravée au crépuscule ; c'est une personne matinale, qui s'éveille à l'aube et aime le matin (Phosphorus). S'effondre au crépuscule (Phosphorus). L'on peut voir toutefois chez Pulsatilla et Phosphorus une amélioration au crépuscule.

Pulsatilla peut être une personne bien équilibrée sur le plan émotionnel, si elle est en bonne santé, ou que ses symptômes ne se situent que sur le plan physique. Pleure facilement, et est améliorée en pleurant. Malléable et changeante (IGNATIA a un conflit intérieur ; idéaliste, si le monde la met en échec, elle devient dure et froide). Améliorée par la consolation. Peut pleurer volontairement, simplement pour se détendre. S'attendrit sur elle-même. Appelle la compassion. Privilégie les relations affectives. Besoin de quelqu'un qui la sécurise. Elle peut s'unir à un homme, même négatif, aussi longtemps que celui-ci manifeste de la force. Légère dans sa jeunesse, elle devient une femme fidèle à partir du moment où elle a fondé un foyer.

Terre nourricière, elle aime recevoir ou dispenser des massages. Sensuelle, si elle vit dans un contexte ou la sensualité n'est pas de mise, elle va la censurer mais en souffrir, et elle le manifestera. Sexualité développée, le désir est à la fois physique et affectif. Peu de fantasmes sur le plan sexuel (au contraire de PHOSPHORUS qui aime le contact sur le plan émotionnel et dont la sensualité s'exprime plus au niveau des fantasmes qu'au niveau physique). Personne douce, qui s'exprime de façon agréable, et pleine de sentiments. De nature optimiste, elle se décourage pourtant facilement. Jamais elle n'est agressive ni cruelle. Elle ne cherche pas à s'imposer. Elle est compatissante envers ses proches, facilement anxieuse au sujet de l'un d'entre eux, sans jamais toutefois aller jusqu'à s'identifier à lui.

Fleur courbée par le vent et qui cherche un tuteur pour s'agripper, Pulsatilla peut devenir extrêmement fanatique ; mais là encore, elle est incapable de se référer à son propre jugement. Elle adopte une doctrine, de la façon la plus extrême qui soit, par exemple dans le domaine des régimes alimentaires. Elle est attirée par les dogmes, le dogmatisme, les communautés spirituelles. Inconstante, elle est capable de passer d'une doctrine à l'autre. Au stade terminal, elle devient si rigide qu'elle est dans un état proche de la catatonie. Elle reste plantée là comme un arbre desséché. Et finalement tombe dans un état de totale apathie.